Témoignage

Mohamed Hamra

Liège

Coordonnateur de la Maison de Jeunes de Sainte-Walburge et porte-parole du Collectif des Maisons de Jeunes liégeoises 

 

La Ville de Liège présente la spécificité exceptionnelle de compter sur son territoire 18 Maisons de Jeunes … Ce sont des milliers de jeunes qui fréquentent les accueils, prennent part aux ateliers et élaborent des projets pour y réaliser un trajet citoyen.

Pour parvenir à cette finalité citoyenne, nous devons être soutenus par des politiques porteuses de changement, qui reconnaissent les jeunes et les soutiennent.

Dans cette perspective, la négociation d’une charte est donc une belle opportunité afin que les autorités politiques liégeoises entendent nos besoins et s’engagent, pour six ans, à tenir leurs promesses.

Les coordinateurs des MJ liégeoises se sont déjà réunis à deux reprises pour penser ensemble les priorités à écrire dans cette charte. La négociation avec les autorités politiques compétentes s’amorcera en février.

Prioritairement, les équipes d’animation et les jeunes ont besoin de sentir, au quotidien et durant les six années à venir, que les autorités politiques liégeoises croient en la force de changement des jeunes. Nous souhaitons que les politiques sécuritaires soient bannies de notre commune car elles les stigmatisent et les empêchent d’évoluer. D’autres voies sont possibles … nous les tentons au quotidien avec les jeunes des Maisons de Jeunes.

Nous sommes impatients de négocier cette charte !